caterinciuc2
SVETLANA CATERENCIUC

Chef de département
Maître de conférences, docteur

 

CONTACTS               

Adresse: 9/9, rue Studentilor, bâtiment 5.
Tél. :+373 22 50-99-63
E-mail: ,

 

 

 

I. INFORMATIONS GENERALES

La chaire Langues étrangères a été créée en 1964, date de la fondation de l’Institut Polytechnique de Chisinau (aujourd’hui Université Technique de Moldova).  En 1990 elle change de nom, devenant  chaire de Langues Vivantes. Depuis décembre 2016, sur décision du Sénat, on l’appelle Département de Langues étrangères.

A présent le Département dénombre 19 enseignants avec une riche expérience dans le domaine de la didactique des langues étrangères. Deux membres du Département détiennent un doctorat et cinq d’entre eux suivent des études doctorales. Les enseignants du Département perfectionnent leurs compétences linguistiques et leur savoir-faire pédagogiques dans de divers établissements nationaux et étrangers.

L’objectif principal dans l’enseignement et l’apprentissage des langues étrangères consiste en le développement des habiletés et des compétences de communication en langue générale et en langue spécialisée. La stratégie du Département vise essentiellement le développement de futurs spécialistes capables de communiquer en langues étrangères, ce qui leur permettrait de travailler avec succès dans les établissements du pays mais aussi de l’étranger, en combinant harmonieusement l’ingénierie, le management et les traditions culturelles.

Rôle du Département dans le cursus universitaires à profil technique    

Le Département de Langues étrangères a une vocation particulière au sein de l’Université Technique. Destinée à perpétuer les connaissances linguistiques accumulées lors des études de culture générale, elle justifie son existence, en particulier, par l’enseignement de la langue étrangère-langue spécialisée dans de multiples domaines : architecture, bâtiment, économie, télécommunications, énergétique, mécanique, construction de machines, alimentation, industrie légère. Les langues enseignées par les professeurs de la chaire sont : le français, l’anglais, l’allemand, l’espagnol, le roumain pour les locuteurs d’autres langues.

L’essence du Département peut, en fait, être exprimée par une triple formule : actualité, flexibilité, ouverture. L’actualité est présente dans le caractère des cours et des élaborations méthodiques et didactiques conçus par les collaborateurs du Département. Par flexibilité on entend la capacité de répondre de manière adéquate aux exigences formulées par les administrations des facultés UTM en matière de contenus d’apprentissage et d’organisation interne. Par l’esprit d’ouverture on entend la volonté et la persévérance des enseignants du Département dans leurs efforts d’initiation et d’autoformation continues en matière de TIC, terminologies technico-scientifiques, modalités d’interaction communicative lors du processus didactique.

Principes de fonctionnement

Le Département de Langues étrangères dispense des services d’enseignement à toutes les facultés UTM, étant ainsi divisée en plusieurs équipes didactiques. Chaque équipe didactique est gérée par un chef d’équipe, chargé de veiller au respect de la discipline de travail, de coordonner l’activité de ses coéquipiers, en assurant également la communication avec l’administration du Département et celle de la faculté d’accueil. Cette formule de fonctionnement est, à l’heure actuelle, la plus efficace dans les conditions où l’effectif du Département est géographiquement dispersé comme suit :

  • l’équipe didactique de la FTA et de la FTP (quartier Râșcani),
  • l’équipe didactique de la FIMIT (quartier Râșcani),
  • l’équipe didactique de la FEIE et de la FET (quartier Centre),
  • l’équipe didactique de la FCGC, FUA et de la FIEB (quartier Botanica).

 II. ACTIVITE DIDACTIQUE

La stratégie didactique du Département de Langues étrangères dérive de l’idée que le degré de dynamisme du cours doit être en accord avec les rythmes des jeunes d’aujourd’hui. Par conséquent, le contenu d’une unité de cours doit développer plusieurs compétences : la compréhension du document écrit, la production écrite, la compréhension orale, l’expression orale, le travail en autonomie.

A l’étape de la compréhension du document écrit on recourt, au préalable, à la présentation du matériel terminologique sous forme de microsystèmes heuristiques, qui facilitent la conceptualisation de la problématique du futur sujet. Lorsqu’on travaille sur le texte, les étudiants apprennent des techniques de synthèse de l’information principale et d’illustration  de celle-ci par des images graphiques, schémas, tableaux, figures, en utilisant les ressources TIC. Une telle méthode de gestion de l’information se prête bien à la logique de l’ingénieur, en lui facilitant la description et l’explication d’un processus, phénomène, etc.

La compréhension orale est entraînée sur des séquences audio-vidéo sélectionnées à partir de la toile et accompagnée d’une fiche pédagogique appropriée. On travaille l’expression orale à travers la présentation, face au public, de sujets à l’appui d’un support visuel.

Le développement de la production écrite est basé, en particulier, sur la traduction de la langue cible vers la langue d’origine et vice versa, et par la construction des argumentaires thématiques. Le travail en autonomie des étudiants concerne l’élaboration d’un portfolio contenant des informations complémentaires aux sujets abordés en cours.

III. RECHERCHE SCIENTIFIQUE

Une bonne didactique est impossible sans mener des recherches dans le domaine. A cette fin, le Département de Langues étrangères réalise, dans le cadre du Groupe d’Observation des Langages spécialisés (GOLS), des recherches dont les résultats sont publiés à la fin de chaque année universitaire, dans les pages de l’annuaire scientifique du Département, intitulé « Langues spécialisées ».

Ainsi, les langues spécialisées sont abordées sous deux aspects : théorique – par la description des composantes de celles-ci et pratique – par leur traitement à des fins didactiques : la structure du texte de spécialité et l’organisation de sa lecture fonctionnelle, les méthodes d’appropriation des concepts par le biais de la terminologie et de la traduction, les mécanismes d’élaboration du discours en contexte professionnel, etc.

Cette activité permanente impose la nécessité de consulter au quotidien des ouvrages de spécialité, de cerner de manière claire les préoccupations didactiques, d’identifier des solutions,  d’observer certains phénomènes linguistiques à la manière du chercheur, en évoquant les idées des linguistes notoires dans le domaine.

Chaque année, au mois de mars, lors des journées de la francophonie en République de Moldova, le Département de Langues étrangères organise la Conférence scientifique des étudiants « Les sciences en langues étrangères ». L’objectif majeur de celle-ci réside en l’initiation des étudiants à la recherche scientifique dans leur domaine de spécialisation, en développant, en même temps, leur discours professionnel.

IV. MATERIEL 

Le Département dispose de 5 salles de cours, une salle des professeurs, une salle d’auto apprentissage avec une bibliothèque d’environ 3000 titres de livres, 4 ordinateurs, 3 imprimantes, 2 projecteurs, 1 scanner, 1 vidéo magnétophone, cassettes vidéo et audio, etc.

V. COLLABORATIONS

Le Département de Langues étrangères a mis en œuvre, dans le cadre du programme TEMPUS-TACIS,  un projet approuvé par la Commission de la Communauté européenne en 1994. En 1995, elle a rempli le dossier d’adhésion à l’Agence des Universités Francophones. En outre, le Département collabore avec des institutions d’enseignement supérieur de Roumanie, de France, d’Allemagne, d’Angleterre, avec la Fondation George Soros, l’Alliance française et l’Agence universitaire de la Francophonie, l’Association des professeurs de langue française en Moldavie.

VI. LISTE DU PERSONNEL TITULAIRE

Nr.Nom, prénomfonctionSpécialitéE-mail
1Caterenciuc Svetlanachef de Département, docteur, maître de conférencesanglais
2Ababii Marianalecteur supérieuranglais
3Bivol Lidialecteur supérieurfrançais
4Burdila Lilialecteur universitaireanglais
5Cerepanova Marianalecteur supérieurfrançais
6Ciumac Ludmilalecteur supérieuranglais
7Cuciuc Valentinalecteur supérieurroumain
8Golovaci Marianalecteur supérieurroumain
9Havric Alinalecteur supérieurfrançais
10Hodinitu Elenalecteur supérieurroumain
11Jechiu Alalecteur supérieuranglais
12Moscalenco Lilialecteur supérieurroumain
13Prozor-Barbalat Lilialecteur supérieuranglais
14Stoicev Valentinalecteur supérieurroumain
15Școlnic Aurelialecteur universitaireallemand
16Ungureanu Ludmilamaître de conférences, docteurfrançais
17Zingan Olgalecteur supérieuranglais
18IordanovMarialecteur supérieurfrançais
19Cebotari Svetlanalecteur supérieurfrançais
20Ionașcu Svetlanacoordinateur méthodiste

 

 

 

 

————————————————————————————————

I. INFORMATIONS GENERALES

La chaire Langues vivantes a été créée en 1964, date de la fondation de l’Institut Polytechnique de Chisinau (aujourd’hui Université Technique de Moldova). Appelée initialement chaire de langues étrangères, elle change de nom en 1990, devenant  chaire de langues vivantes.

A présent la chère dénombre 23 enseignants avec une riche expérience dans le domaine de la didactique des langues étrangères. Deux membres de la chaire détiennent un doctorat et cinq d’entre eux suivent des études doctorales. Les enseignants de la chaire perfectionnent leurs compétences linguistiques et leur savoir-faire pédagogiques dans de divers établissements nationaux et étrangers.

L’objectif principal dans l’enseignement et l’apprentissage des langues étrangères consiste en le développement des habiletés et des compétences de communication en langue générale et en langue spécialisée. La stratégie de la chaire vise essentiellement le développement de futurs spécialistes capables de communiquer en langues étrangères, ce qui leur permettrait de travailler avec succès dans les établissements du pays mais aussi de l’étranger, en combinant harmonieusement l’ingénierie, le management et les traditions culturelles.

Rôle de la chaire dans le cursus universitaires à profil technique    

La chaire Langues vivantes a une vocation particulière au sein de l’Université Technique. Destinée à perpétuer les connaissances linguistiques accumulées lors des études de culture générale, elle justifie son existence, en particulier, par l’enseignement de la langue étrangère-langue spécialisée dans de multiples domaines : architecture, bâtiment, économie, télécommunications, énergétique, mécanique, construction de machines, alimentation, industrie légère. Les langues enseignées par les professeurs de la chaire sont : le français, l’anglais, l’allemand, l’espagnol, le roumain pour les locuteurs d’autres langues.

L’essence de la chaire peut, en fait, être exprimée par une triple formule : actualité, flexibilité, ouverture. L’actualité est présente dans le caractère des cours et des élaborations méthodiques et didactiques conçus par les collaborateurs de la chaire. Par flexibilité on entend la capacité de répondre de manière adéquate aux exigences formulées par les administrations des facultés UTM en matière de contenus d’apprentissage et d’organisation interne. Par l’esprit d’ouverture on entend la volonté et la persévérance des enseignants de la Chaire dans leurs efforts d’initiation et d’autoformation continues en matière de TIC, terminologies technico-scientifiques, modalités d’interaction communicative lors du processus didactique.

Principes de fonctionnement

La Chaire dispense des services d’enseignement à toutes les facultés UTM, étant ainsi divisée en plusieurs équipes didactiques. Chaque équipe didactique est gérée par un chef d’équipe, chargé de veiller au respect de la discipline de travail, de coordonner l’activité de ses coéquipiers, en assurant également la communication avec l’administration de la Chaire et celle de la faculté d’accueil. Cette formule de fonctionnement est, à l’heure actuelle, la plus efficace dans les conditions où l’effectif de la Chaire est géographiquement dispersé comme suit :

  • l’équipe didactique de la FTMIA et de la FIU (quartier Râșcani),
  • l’équipe didactique de la FIMIT (quartier Râșcani),
  • l’équipe didactique de la FEIE et de la FIMET (quartier Centre),
  • l’équipe didactique de la FCGC, FUA et de la FIEB (quartier Botanica).

 

II. ACTIVITE DIDACTIQUE

La stratégie didactique de la Chaire dérive de l’idée que le degré de dynamisme du cours doit être en accord avec les rythmes des jeunes d’aujourd’hui. Par conséquent, le contenu d’une unité de cours doit développer plusieurs compétences : la compréhension du document écrit, la production écrite, la compréhension orale, l’expression orale, le travail en autonomie.

A l’étape de la compréhension du document écrit on recourt, au préalable, à la présentation du matériel terminologique sous forme de microsystèmes heuristiques, qui facilitent la conceptualisation de la problématique du futur sujet. Lorsqu’on travaille sur le texte, les étudiants apprennent des techniques de synthèse de l’information principale et d’illustration  de celle-ci par des images graphiques, schémas, tableaux, figures, en utilisant les ressources TIC. Une telle méthode de gestion de l’information se prête bien à la logique de l’ingénieur, en lui facilitant la description et l’explication d’un processus, phénomène, etc.

La compréhension orale est entraînée sur des séquences audio-vidéo sélectionnées à partir de la toile et accompagnée d’une fiche pédagogique appropriée. On travaille l’expression orale à travers la présentation, face au public, de sujets à l’appui d’un support visuel.

Le développement de la production écrite est basé, en particulier, sur la traduction de la langue cible vers la langue d’origine et vice versa, et par la construction des argumentaires thématiques. Le travail en autonomie des étudiants concerne l’élaboration d’un portfolio contenant des informations complémentaires aux sujets abordés en cours.

 

III. RECHERCHE SCIENTIFIQUE

Une bonne didactique est impossible sans mener des recherches dans le domaine. A cette fin, la Chaire réalise, dans le cadre du Groupe d’Observation des Langages spécialisés (GOLS), des recherches dont les résultats sont publiés à la fin de chaque année universitaire, dans les pages de l’annuaire scientifique de la Chaire, intitulé « Langues spécialisées ».

Ainsi, les langues spécialisées sont abordées sous deux aspects : théorique – par la description des composantes de celles-ci et pratique – par leur traitement à des fins didactiques : la structure du texte de spécialité et l’organisation de sa lecture fonctionnelle, les méthodes d’appropriation des concepts par le biais de la terminologie et de la traduction, les mécanismes d’élaboration du discours en contexte professionnel, etc.

Cette activité permanente impose la nécessité de consulter au quotidien des ouvrages de spécialité, de cerner de manière claire les préoccupations didactiques, d’identifier des solutions,  d’observer certains phénomènes linguistiques à la manière du chercheur, en évoquant les idées des linguistes notoires dans le domaine.

Chaque année, au mois de mars, lors des journées de la francophonie en République de Moldova, la Chaire Langues vivantes organise la Conférence scientifique des étudiants « Les sciences en langues étrangères ». L’objectif majeur de celle-ci réside en l’initiation des étudiants à la recherche scientifique dans leur domaine de spécialisation, en développant, en même temps, leur discours professionnel.

 

IV. MATERIEL 

La chaire dispose de 5 salles de cours, une salle des professeurs, une salle d’auto apprentissage avec une bibliothèque d’environ 3000 titres de livres, 4 ordinateurs, 3 imprimantes, 2 projecteurs, 1 scanner, 1 vidéo magnétophone, cassettes vidéo et audio, etc.

 

V. COLLABORATIONS

La chaire Langues vivantes a mis en œuvre, dans le cadre du programme TEMPUS-TACIS,  un projet approuvé par la Commission de la Communauté européenne en 1994. En 1995, elle a rempli le dossier d’adhésion à l’Agence des Universités Francophones. En outre, la Chaire collabore avec des institutions d’enseignement supérieur de Roumanie, de France, d’Allemagne, d’Angleterre, avec la Fondation George Soros, l’Alliance française et l’Agence universitaire de la Francophonie, l’Association des professeurs de langue française en Moldavie.

 

VI.  LISTE DU PERSONNEL TITULAIRE

Nr.Nom, prénomfonctionSpécialitéE-mail
1Caterenciuc Svetlanachef de chaire, docteur, maître de conférencesanglais
2Ababii Marianalecteur supérieuranglais
3Bivol Lidialecteur supérieurfrançais
4Burdila Lilialecteur universitaireanglais
5Cerepanov Marianalecteur supérieurfrançais
6Ciumac Ludmilalecteur supérieuranglais
7Cuciuc Valentinalecteur supérieurroumain
8Golovaci Marianalecteur supérieurroumain
9Havric Alinalecteur supérieurfrançais
10Hodinitu Elenalecteur supérieurroumain
11Jechiu Alalecteur supérieuranglais
12Moscalenco Lilialecteur supérieurroumain
13Prozor-Barbalat Lilialecteur supérieuranglais
14Saviţchi Irinalecteur supérieurespagnol
15Stoicev Valentinalecteur supérieurroumain
16Stricova Nadejdalecteur supérieurfrançais
17Școlnic Aurelialecteur universitaireallemand
18Ungureanu Ludmilamaître de conférences, docteurfrançais
19Zingan Olgalecteur supérieuranglais
20Ojog Aurelialecteur supérieuranglais
21Cebotari Svetlanalecteur supérieurfrançais
22IordanovMarialecteur supérieuranglais
23Marlean Irinalecteur universitaireanglais –
24Ionașcu Svetlanacoordinateur méthodiste